Veillée Contée à La Charrue Mercredi 12 Nov.

Dans le cadre des veillées contées de Bretagne qui se déroulent tout le mois de novembre et dans toute la Bretagne pour la dixième année, le conteur Yann-Bêr Quirrion sera présent à La Charrue à partir de 20h30.

veilleQu’est-ce qu’une veillée contée ?

Les Veillées contées de Bretagne initiée par l’institut Culturel de Bretagne doivent beaucoup à une vieille dame, Albertine Dagand, qui voulait partager avec nous la générosité du monde où elle avait vécu.
La veillée telle que nous vous la proposons est un instant d’échange où peuvent venir conteurs, chanteurs, musiciens confirmés ou bien artistes d’un soir pour offrir un peu de beauté, de plaisir, de bonne humeur auprès d’un conteur et d’un musicien qui ne sont là que pour mettre en valeur la richesse des univers proposés par chacun.
Cette veillée est un moment tourné vers l’avenir, vers un monde où il fait bon vivre ensemble.
Mettez-vous à l’aise devant un verre, ouvrez bien vos oreilles, et si la langue vous démange n’hésitez pas, nous sommes là pour passer une bonne soirée.
Venez partager contes, chants, musique, toute une culture populaire riche bien vivante.

Il n’y a pas de programme pour les veillées. C’est la surprise, les conteurs, musiciens, chanteurs viennent en passant et interviennent parmi les autres conteurs. Nous sollicitons les artistes locaux et après, ils viennent ou ils ne viennent pas.
Il suffit d’être certain de la présence d’au moins un conteur, de communiquer et d’avoir de la chance…
Toutes les formes de paroles sont les bienvenues, toutes les formes de contes, mais aussi poésies et anecdotes.

Ces veillées sont nées il y a dix ans.
Je pense que c’est Albertine Dagand, une vieille dame très active et très généreuse bénévole de la section oralité de l’Institut Culturel de Bretagne qui en a eu l’idée.
Sont but était de faire renaître les veillées traditionnelles.
Elle était très attachée à la culture orale et elle a aussi été la cheville ouvrière de l’Annuaire des conteurs de Bretagne publié par l’ICB en 2002.
Elle voulait que les différentes structures à la recherche d’un conteur puissent avoir une idée de ce qui existait en Bretagne de conteurs, associations de conteurs et lieux de diffusion du conte et autre festival. 140 conteurs ont dû être répertoriés à l’époque mais la liste n’était pas exhaustive.
Albertine Dagand est décédée en octobre l’année dernière.

En Loire-Atlantique, cette initiative généreuse des veillées a été relayée peut de temps après sa création par l’association Bretagne plus et la compagnie dika daka.
Très vite nous sommes arrivés à une dizaine de veillées accueillies et organisées par des communes et des structures différentes d’année en année.

D’un regard tendre sur le passé, ces veillées sont devenues porteuses d’avenir, un lieu d’échange, de communication, toujours avec la générosité que portait leur initiatrice.
C’est la participation des personnes à l’assemblée qui en fait sa richesse, ça ne coûte rien, ça ne rapporte rien, c’est juste le plaisir d’être ensemble et de découvrir et faire découvrir des œuvres et des personnes. Chacun peut apporter une histoire.

Yann-Bêr Quirion

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s