Vernissage Mario Marti le jeudi 13 Novembre + Concert Aliou Diatta

Le plasticien et photographe castelbriantais d’origine salvadorienne, Mario Marti sera présent pour le vernissage d’une expo photo originale en quatre temps à la Charrue le guitariste et chanteur sénégalais Aliou Diatta.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAMario Marti nous présente le travail qu’il exposera à La Charrue :

« _ J’envisage de présenter quatre ensembles successifs d’environ 20 photos chacun pendant 2 mois

Les photos seront ainsi changées tous les 15 jours, donnant lieu, si tu le trouves faisable, à une petite soirée-photo où je pourrais échanger avec ceux qui s’intéressent à discuter sur la photo ou d’autres thèmes que les images pourront évoquer.

Premier palier. « Images de la guerre froide » Ici j’ouvre mes archives au public avec des photos datant de la fin des années 60s, jusqu’à la fin de cette période. Immanquables, des photos sur l’Amérique Latine et El Salvador, évocatrices d’une époque particulièrement sensible pour l’arrière cour des Etats-Unis. Ce ne sont pas des photos- reportage, mais des assemblages de symboles où on détourne les sens, on trompe aves des images polysémiques, etc.

Deuxième palier« Équivoques » Ici j’entre dans le vif du caractère ambivalent de la réalité. Magritte titrait un tableau « Ceci n’est pas une pomme » pour nous rappeler que assez souvent on confond la réalité avec l’image de la réalité. Ce sont des photos d’objets ou de circonstances trompeuses que je trouve dans mes déplacements, ou que je compose pour les photographier.

Troisième palier. « Détournements ». Je m’approprie du langage de la publicité pour parodier sa prétention de s’approprier de notre imaginaire : en m’appropriant ses moyens je n’ai ni population cible, ni objectif de vente à atteindre, juste le plaisir de s’amuser.

Quatrième palier. « Légèretés » Dans un monde à l’envers le recours à l’humour devrait être le premier des droits de l’homme. Circonstances drôles rencontrées au pas du photographe pèlerin. Des fois c’est l’humour des autres qui s’affiche.

Dans l’ensemble j’espère que le spectateur trouvera le fil conducteur de mon travail depuis toujours : ne jamais me prendre au sérieux. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s