Eat Roses et Ashkabad, une soirée et deux concerts à la Charrue ! (Ven 13 Nov.)

La Charrue vous propose une soirée exceptionnelle le vendredi 13 Novembre à partir de 21h. Une soirée de rencontre entre musiques électroniques et instrumentales. La particularité de ces deux groupes est bien la quête de nouveaux sons enivrants, poétiques ou euphorisants mélangeant différents univers.

12143099_689653491169673_7066874636867519757_n

Le duo rennais Eat Roses propose un son « power guimauve » où se mêlent notes et images projetées en syncopée. À fleur de peau, une batterie sanguine, hardcore, déchirante, organique. Sous les doigts de la claviériste, le Rhodes chante et crie sa mélodie furieuse. C’est un tout qui se dévore, se déverse, et les images au loin suivent, frénétiques. C’est une gifle poétique et violente. Et dans cette rage musicopicturale résonne un seul battement de cœur, le nôtre.

10479905_1009798542382130_5236092452844252643_o

Ashkabad, en provenance directe d’Avignon, a commencé à se faire un nom dans la scène dub qu’ils transcendent avec leur « Explosiv & Experimental live Dub ». Après un EP éponyme très remarqué, le duo, créé en 2010 par le machiniste Bast (Soul Sindikate & Dub Trooper, Papaya Cake) et le guitariste / chanteur Rodj (V13, My Psy and Me), s’est illustré dans de nombreux lives, notamment aux côtés de Iphaze, Maniacx, Soom T, Kaly Live Dub, Brain Damage Vibronics, Dub Inc., Aba Shanti, Ondubground…
Ashkabad revient avec son deuxième EP, LFO, dont les six titres sont un large spectre des influences de ce duo avignonnais. Leur son électro-dub, enraciné dans le dubstep et le hip hop, se veut instinctif à l’instar d’un laboratoire d’expérimentations de sonorités appliquées à des rythmes, où les textes aux mots bien pesés y sont apposés.
Sans se départir des basses lourdes chères à leur cœur, Ashkabad réalise l’équilibre parfait du métissage des musiques traditionnelles du monde et contemporanéité d’un dub électro sans concession. Riche de rencontres et de coups de cœur (Oddateee, El Feo, Iphaze), LFO est un deuxième EP poétique, percutant et efficace.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s