Sundays & Cybele, pure psychedelic from Japan, vendredi 30/11 à La Charrue

a3130683452_16La Charrue est très heureuse de pouvoir vous proposer ce groupe de psyche pure en provenance directe de Tokyo, vendredi 30 Novembre à partir de 21h. Tirant son nom du film français Cybele ou Les Dimanches de Ville d’Avray de 1962, Sundays & Cybele est un groupe de pur rock psychédélique japonais fondé en 2004 par le guitariste et chanteur Kazuo Tsubouchi. Un son plus brillant et atmosphérique inspiré des héros de Krautrock, dub, folk-rock et de la guitare comme Carlos Santana. Cosmiques et généralement optimistes, leur musique a parfois une touche de mélancolie et de solitude. Apparaissant pour la première fois avec un album éponyme en 2008, le groupe a commencé à attirer davantage l’attention après la sortie de l’ambitieux Gypsy House en 2012. En étendant leur son avec le folkeux Chaos & Systems en 2017, le groupe a sorti le Pink Floyd-esque On the Herbe en 2018.

 

Publicités

JHONNY MAFIA + FRAGGLE vendredi 16/11 à La Charrue !

VENDREDI 16 Novembre, 21h JOHNNY MAFIA (garage) + FRAGGLE (garage). JOHNNY MAFIA était passé y a un peu plus de deux ans à La Charrue, pas forcément grand monde, mais un concert d’anthologie ! Depuis le groupe de « Sens, capitale du monde » afit les tournées internationales et tout en se faisant notamment remarquer aux Eurokéennes.

Johnny Mafia_Crédits © Stevens DREAN

Avec un premier CD/EP en poche en 2014, ces 4 copains de lycée réalisent leur rêve ; sortir un vinyle, un premier disque en 2016 du nom de « Michel-Michel Michel », qui gratifie le groupe de fer de lance du rock garage made in France. Avec l’arrivée d’un nouveau batteur, le groupe enregistre en 2018 son nouvel album avec le producteur américain Jim Diamond (The White Stripes, The Sonics, The Dirtbombs), fruit d’une rencontre au TINALS lors de leurs 2 superbes concerts en 1 journée. Encore la vingtaine d’années au compteur, JOHNNY MAFIA sonne parfois comme une résurrection garage de Syd Barrett, avec ses titres ramassés, énergiques et faussement candides.

En première partie, le duo FRAGGLE, du garagae avec du castelbriantais dedans qui n’en veut et qu’est vraiment bien mais c’est que le début faut les pousser !

Daniel Paboeuf Unity, vendredi 9/11 à La Charrue !

0006753652_10

On est très content à La Charrue Daniel Paboeuf Unity ! D’autant que Daniel Paboeuf, c’est pas n’importe qui, c’est le genre de musicien qu’à sa page wikipedia ! Bah ouais, genre il participe depuis plus de 30 ans à la lame de fond musicale rennaise, avec sur son CV de formations et des projets comme Marquis de Sade, Niagara, Etienne Daho, Casse Pipe, Dan Ar Braz, Dominique A, etc…
En 2007, il fonde le groupe DPU (Daniel Paboeuf Unity). ARTE nous décrit ce projet comme un mélange de free jazz, de variété pop et d’électro «Son sax rugissant, voire barrissant, revisite à sa façon très personnelle et reconnaissable aussi bien le funk, le blues, le ska, l’afro-beat, l’électro, le jazz… On sent également chez lui une envie de spectaculaire, avec un aspect déjanté, humoristique, héritage de diverses collaborations pluridisciplinaires passées.». Bref vous savez pas trop quoi penser de plus donc aller écouter ici, voir là et le vendredi 9 novembre à La Charrue, entrée à prix libre.

ANMLS (Garage/Punk – Chili) + Coin Locker Baby (Punk – BZH) ven. 2/11 La Charrue

Vendredi 2 Novembre c’est punkitos et punkitas à La Charrue ! à partir de 21h avec ANMLS et Coin Locker Babies, prix libre

a2807191561_16

Coin Locker Babies, du gros punk rock avec chant et grosse énergie joyeuse au programme à écouter ici.

ANMLS 100%>>>>>>Googletraductor>>>>>> Slovenly Recordings, en collaboration avec Algo Records, présente le premier album de l’ANMLS de Santiago – un brutal coup de pied au temple dans la grande tradition des unités d’affrontement comme Eskorbuto et Black Flag. Ces muchachos ont dû épuiser les copies de toute la discographie de Black Flag, car certains titres sont très inspirés de leurs premiers EP, tandis que d’autres ont un son plus sombre et plus lourd à l’époque des Rollins. Cet album éponyme est une version 100% espagnole de gang-vox, qui consiste à extraire de la musique de la bande-son rapide-garage-punk pour une bagarre de toilettes punk house qui réorganisera votre visage pour simplement exister. Des sons durs pour des temps plus difficiles, nés d’une meute de chacals enragés, dégoûtés des réalités sociopolitiques.

ob_76c572_coinlocker3

 

Courtoisie + Clément Lemennicier vendredi 12 octobre à La Charrue

Courtoisie est un tout nouveau duo electro formé notamment du musicien Pierre Drouard que l’on a pu voir dans des formations trad’ et neo-trad’ comme Nirmaan, Hiks, Gwenfol, … C’est tout nouveau, tout chaud et ça à l’air d’être du très bon ! Ne manquez pas l’occasion de découvrir cette fraiche formation. Clip Gimondi

En première partie, à partir de 21h Clément Lemennicier ( Bumpkin Island) dans un style soyeux et folk-electro de toute beauté.

Les Kawa Brothers mercredi 31 octobre à La Charrue

Halloween en mode Hindustan !! Ca sera à La Charrue le mercredi 31 octobre à 21h !! Nous serons contents d’accueillir Les Kawa Brothers pour leur nouveau projet « JOG » explorant la fusion de leurs racines (ragga hindustani, transe Qawwalî et traditionnel du Rajhastan) avec les influences du jazz et de la world music. video

kawa

Les Kawa Brothers sont les héritiers d’une tradition musicale transmise depuis 7 générations dans cette famille originaire du Rajashtan (Gokulpura). Mosin Kawa (tablas), Shahid Kawa (chant et harmonium) et Yunus Kawa (sarangi) sont nés à Jaipur. Ils ont été formés par leur père, Ustad Shabbir Ahmed, et leur grand-père, le célèbre Ustad Bashir Khan. Ils comptent dans leur famille musicale Ustad Sultan Khan, joueur de sarangi mondialement connu dont Yunus fut également élève. Ces dernières années, les Kawa Brothers ont fait de nombreux concerts, à la fois en Inde et en Europe. Mosin Kawa, directeur artistique du groupe, a également participé à de nombreuses collaborations avec des artistes de renommée de la scène internationale jazz et musique du monde tel que Khaled, Omar Sosa, David Murray, Vincent Segal, Sylvain Luc, Paolo Frezu ou encore André Manoukian.

En 2015 Mosin rencontre Hervé Sicard, bassiste, avec lequel il noue un fort lien musical, et décide donc de l’intégrer dans le groupe. La combinaison de la basse électrique et des tablas créée une fusion originale et puissante qui nourrie le répertoire des Kawa Brothers et le présente sous un nouvel angle.

La musique des Kawa Brothers est profonde et intense, elle est enracinée dans la tradition Sufi et la culture Rajasthani. Des mélodies puissantes, une virtuosité vocale et instrumentale au service de la musique, une rythmique de tabla-basse qui nous emportent. Les Kawa Brothers nous emmènent à la découverte de leur Rajasthan, à travers un voyage musical riche et excitant, mélangeant transe Qawali, musique classique Indienne et jazz fusion.

Earth Tonge (NZ) + Les Volfoni (BZH) vendredi 26 octobre à La Charrue

Mais qu’est ce qui peut bien relié le rockabilly chaloupé des Volfoni et le psyché-rock tonitruant aux saveurs de metal des néo-zélandais de Earth Tongue ? Pas grand chose à la base si ce n’est qu’ils joueront le même soir à La Charrue, le vendredi 26 octobre à partir de 21h pétante ! (entrées à prix libre)

volfo

eartthtongeDébut 21h avec Earth Tongue (Wellington), mirage ultra-terrestre néo-zélandais, a choisit d’atterrir à La Charrue pour la seule date bretonne de sa tournée européenne ! Gussie Larkin (Mermaidens) et Ezra Simons (Red Sky Blues) ont allié voix, batterie et guitare aux sonorités extra-magnétiques pour se frayer un chemin au-delà du monde connu. Après une tournée et l’enregistrement d’un EP en Australie, Earth Togue s’attaque à l’Europe avec leur titre-phare – Portable Shrine – histoire d’une sorcière solitaire enlevée par une source lumineuse étrange. La musique à la fois flou et optimiste d’Earth Tongue sort l’auditeur de son expérience d’écoute habituel à coups de discordances temporelles et de soupirs inattendus.

Les Volfoni (Bzh), Totof Rehault (Hudson Maker, Sleeper Bill & Mr Tof) alias Henri Volfoni volfonià la Contrebasse, Gil Riot (Casse-PipeOrville Brody, RCO…) alias Joseph Volfoni à la guitare et au chant, et Marius, jeune batteur à moustache habitué de la Charrue, envoyé par le label Beast Records pour remplacer Georges Bessler (les Traîtres…) alias Primo Volfoni. Dans un esprit de fines gâchettes et explosifs, leur Rock’n’roll subrurale et sensible flirte avec le rockabilly sans les dogmes du genre, la surf music, le pub rock… Des pépites du genre aux compositions bien affûtées, vous avez peut-être déjà entendu Les Volfoni sur les scènes du célèbre festival folk blues de Binic. Je dis ça, par hasard et un peu parce qu’on y envoie trois semi-remorques de castelbriantais chaque année.