La Charrue célèbre un MAI 68 ÉBLOUISSANT !

Du 21 avril au 4 Mai, La Charrue participe au programme de célébration de Mai 68 à Châteaubriant. Nous sommes d’autant plus content d’y participer qu’entre les mobilisations sociales à la SNCF et dans les EPHAD, la tentative d’évacuation de la ZAD et les occupations dans les facs, le printemps 2018 pourrait s’annoncer peut-être tout aussi bouillonnant qu’il y a 50 ans ! 😉

maiskritell

MAI 68 EBLOUISSANT !

Le comité « MAI 68 Châteaubriant » s’est constitué avec la volonté de mettre en valeur l’histoire sociale du printemps 1968. Nous avons choisit d’appeler cette série d’évènements MAI 68 EBLOUISSANT lorsqu’une témoin du printemps castelbriantais 1968 nous évoqua à quel point Mai avait « éblouit sa vie ». A l’heure du cinquantenaire, il nous paraissait judicieux de donner une résonance à cette période historique qui nous rappelle que les luttes populaires sont un moteur de l’histoire. Si l’on revient souvent sur les mobilisations étudiantes et parisiennes, il nous paraissait important d’y rappeler le rôle que nous avons pu y jouer à Châteaubriant.

SAMEDI 21 AVRIL 2018 :

>>à partir de 17h à La Charrue : Atelier Sérigraphie « Affiches pour le 1er MAI ».
Arnouille vous propose de sérigraphier vos créations à La Charrue, dans la tradition des affiches des ateliers populaires du printemps 68. L’idée est de réaliser des affiches pour appeler au 1er Mai, le Mardi 1er Mai à 11h Rdv Hôtel des Postes – Théatre de verre. Envoyer vos modèles en pdf avant le 20 avril à barne59@yahoo.com

MARDI 24 AVRIL 2018 :

10h00 Lycée Guy Moquet, « MAI 68 éblouissant Châteaubriant ».
Plusieurs professeur.e.s ont pu organiser une rencontre entre actrices locales de la lutte de Mai 68 et lycéen.ne.s. Marie-Paule Méchineau (syndicaliste paysanne et rédactrice au Paysan Nantais) et Bernadette Poireau (syndicaliste, rédactrice à la Mée Socialiste), reviendront sur les évènements marquants de cette époque, comme l’occupation de l’Hôtel des postes par le comité de lutte castelbriantais. Une occasion de questionner l’avenir à travers la rencontre des générations.

19h à La Charrue rencontre-débat autour de l’ouvrage « Sois jeune et tais-toi. Avoir 20 ans CVT_Avoir-20-ans-a-Melun-en-1968_2504à Melun en 1968 » avec l’auteur Jean-François Chalot. Agé de dix-neuf ans, il étudiait à l’Ecole Normale de Melun pour devenir instituteur. Selon lui, mai 1968 a été « un accélérateur » d’idées déjà bien présentes. Le président du DAL 77, entre action de bombage de la maison du maire et organisation collective de la lutte, viendra nous raconter l’histoire et les anecdotes d’un Mai 68 dans une petite ville de banlieue.

 

JEUDI 26 AVRIL 2018 :

>> à 20h au Cinéma Emeraude. Projection du film « Quand les femmes ont pris la colère » + débats avec des femmes syndicalistes du pays de Châteaubriant. 1977 • France • Documentaire • 67 mn • Couleur • Mode de production : Auto-production • VFfacebook_event_230076634131066

Dans les années suivant 68, les mobilisations sociales restent brûlantes. A l’usine Tréfimétaux, à Couëron, dans la banlieue nantaise, une grève éclate. Classique au départ, les femmes « prennent la colère » et occupent le bureau du directeur. Narrant la courageuse action de solidarité des femmes avec les grévistes de l’usine et l’émergence d’une prise de conscience collective, à la fois féministe et ouvrière, le film de Soazig Chappedelaine se fait aussi une chambre d’écho sensible aux aspirations des douze femmes inculpées, l’amour, le travail, la vie quotidienne… entre libération sexuelle et lutte des classes.

La projection sera prolongée d’une discussion avec des syndicalistes femmes du pays de Châteaubriant qui tenteront de mettre en perspective ces témoignages avec les luttes et conditions de vie actuelles.

SAMEDI 28 AVRIL 2018 :

17h Répétition ouverte « Chants de lutte pour le 1er Mai » à La Charrue.Des copines de la chorale de femmes LAS MARIPOSAS viennent nous apprendre deux-trois chants de lutte pour un 1er Mai en chansons. Puis à 21h concert avec BIGGY SAMOURAÏ (electro-break-pop-klezmer)

2024483918h Cinema  Emeraude « Après Mai » séance de la comcom à 4 euros
2012 • France • Fiction • 120 min • Couleur • réalisation Olivier Assayas •Région parisienne, début des années 1970. Jeune étudiant, Gilles est pris dans l’effervescence politique de ces années-là. Il aspire pourtant surtout à peindre et à faire du cinéma, ce que lui reprochent ses camarades, pour qui l’engagement idéologique doit être total. De rencontres amoureuses en découvertes artistiques, Gilles et ses amis vont devoir faire des choix décisifs pour trouver leur place dans leur époque tumultueuse.

MARDI 1er MAI 2018 :

11h Journée Internationale de lutte des travailleuses et travailleurs. Depuis 1889, journée de commémoration des combats ouvriers et de lutte pour la réduction du temps de travail et les droits sociaux en général. Pour les 50 ans de Mai 68 la CGT appelle à un rassemblement devant l’ancien lieu d’occupation du Comité de Lutte de Châteaubriant, aujourd’hui l’Office Municipal de Tourisme à 11h. Le comité MAI 68 CHATEAUBRIANT y organisera une chorale et vous invite à profiter de ce rassemblement revendicatif et convivial à la fois (nous on ramène nos palets ;-))

VENDREDI 4 MAI 2018 :

19h : Salle Ernest Breant. Conférence débat autour du livre de Christian Bougeard « Lesmaibretagne années 68 en Bretagne : Les mutations d’une société (1962-1981)« . A cette occasion nous appelons toutes celles et ceux qui auraient des témoignages ou archives sur Châteaubriant à venir les partager !

Les événements de Mai 1968 renvoient généralement aux barricades et aux violences du quartier Latin à Paris. Or, ils se sont tout autant déroulés dans les régions de France, et en particulier en Bretagne à partir de la grande manifestation du 8 mai 1968 « l’Ouest veut vivre », et de la première occupation d’usine à Sud-Aviation à Nantes. Et ce « Mai breton » s’est prolongé bien au-delà dans les années 1970, de la grève du Joint-Français à Saint-Brieuc et de la « grève du lait » en 1972 aux mobilisations contre les marées noires et la construction d’une centrale nucléaire à Plogoff à la fin des années 1970…

Spécialiste de l’histoire de la Bretagne au XXe siècle et de la Seconde Guerre mondiale, Christian Bougeard est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Bretagne occidentale à Brest et membre du Centre de recherche bretonne et celtique (CRBC). Il a publié une douzaine de livres.

Publicités