Retour en photo sur la Fête du papier rue de Couëré à Châteaubriant !!!

« La rue est le cordon ombilical qui relie l’individu à la société »Victor Hugo
C’est sans doute inspiré par les mots du fils de Sophie Trebuchet, qui habita dans la rue, que les échoppes de Couëré et l’association la Glaneuse ont eu l’idée de vous proposer cette deuxième édition de la fête de Couëré. Des dessins de l’artiste Gary Harmer à la Médiathèque en passant par les origami de la Muraille de Chine et les impressions du Labophoto, la rue de Couëré a une relation particulière avec le papier !
Les commerçants remercient l’ensemble des participant-e-s qui ont fait de cet évènement un moment très convivial et apprécié, où habitants, artistes et usagers de la rue de Coueré ont réinvesti des lieux abandonnés du quartier pour la joie de toutes et tous.
MERCREDI 7 JUIN : inauguration de la GALERIE A CIEL OUVERT, retrouvez les artistes et créateurs exposant dans les locaux et vitrines vides de la rue de Couëré, jusqu’au 17 juin (photographie, gravures, sérigraphie, peinture, origami, ….)
Tout le mois de Juin exposition de Marie Vandooren à La Charrue (collages)
JEUDI 8 JUIN : à La Charrue, 20h30, « poésie libre dite ou lue, venez dire vos textes »
  où nous
– VENDREDI 9 JUIN : 19h Café-rencontre avec Sylvain Bertrand, directeur du Chateau de Châteaubriant et auteur de « Bistrots, rades et comptoirs, récits d’un tour de Bretagne »
SAMEDI 10 JUIN : CHARRUE BD FEST, festival BD de 11h à pas d’heure à La Charrue avec Olivier Josso, Tanitoc, Pich, David Sourdrille, Olivier Texier, Sebastien Lumineau, La Poilue … + 21h concert DONAS
– MARDI 13 JUIN : Concert organisé par le magasin SHOP TON SON avec MAMOOTH à 21h
MERCREDI 14 JUIN : De 10h à 18h, retrouvez l’association La Glaneuse dans les locaux de la rue de Couëré pour des ATELIERS gratuits AUTOUR DU PAPIER (gravure, papier maché, boite à livres, calligraphie, chapeaux, …)
De 10h à 18h, dans un local de la rue de Couëré, ATELIER
D’ECRITURE avec Elisabeth Catala.
VENDREDI 16 JUIN : Concert de 70’s PORNOGRAFIK MEN à 21h à La Charrue
– SAMEDI 17 JUIN : GRANDE FÊTE RUE DE COUËRE
BRADERIE DES COMMERCANTS Rue de Couëré et Grande Rue
– SALON DES ECRIVAINS locaux à la maison de l’Ange de 10h à 18h. Hommage à Achmoon (exposition d’originaux), Les potins de l’Eclaireur (retour sur 60 ans de fais divers)
– BOURSE AUX LIVRES : Venez installez votre stand gratuitement, échanger, chiner, etc …. autour des livres (bouquinistes et particuliers), à partir de 10h
– VÊTEMENTS DE PAPIER : Créez un accessoire ou un cêtement en papier ! Les tenues les plus créatives seront récompensées. Participation de l’Ecole de la Mode de Cholet.
– JEUX, tout l’après-midi amuséez vosu avec les jeux de la LUDOTHEQUE
– ANIMATIONS et MUSIQUE, tous l’après-midi avec ARMANDO BALCONI et le GROUPE d’INTERVENTION SPECIALE
– QUIZZ MUSICAL déjanté à 19h avec le GIS, devant la fontaine
– BAR et RESTAURATION sur place !

 

progcouere1borzh
proginterieurborzh

Publicités

Vernissage Mario Marti dernière + repas latino

Dernier accrochage de photos de Mario Marti Jeudi 8 Janvier à la Charrue ! Et après Mario nous paye un Chili Con Carne !

« Ce dernier épisode concerne les Détournements, où je détourne le sens de quelque chose existant en y ajoutant un intrus. Le plus souvent il s’agit d’imprimés (journaux et revues) sur lesquels je superpose un élément extérieur; mais parfois, il suffit de changer l’orientation d’un objet ou d’une situation ordinaires pour leur donner un autre sens.

Comme vous le savez, je suis avant tout peintre, et pour évoquer cette facette de mon travail, et pour montrer le fil conducteur de ma démarche artistique, je veux inclure un tableau. J’ai titré ce tableau « le cheval de Troie » pour que dans l’imaginaire de tous apparaisse l’évocation de la chose qui en cache une autre.

Je vous invite à participer à un petit concours : tous ceux qui arriveront à me dire pourquoi j’ai donné ce titre à ce tableau, participeront à un tirage au sort, dont le gagnant recevra une photo qu’il pourra choisir parmi toutes celles qui ont été exposées.

Plus d’explications le jeudi 8 janvier 2015 à 19:30 à la Charrue.

Bonne chance. .. et bon appétit!

Puisqu’il y aura du chile con carne pour tout le monde. »OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vernissage Mario Marti le jeudi 13 Novembre + Concert Aliou Diatta

Le plasticien et photographe castelbriantais d’origine salvadorienne, Mario Marti sera présent pour le vernissage d’une expo photo originale en quatre temps à la Charrue le guitariste et chanteur sénégalais Aliou Diatta.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAMario Marti nous présente le travail qu’il exposera à La Charrue :

« _ J’envisage de présenter quatre ensembles successifs d’environ 20 photos chacun pendant 2 mois

Les photos seront ainsi changées tous les 15 jours, donnant lieu, si tu le trouves faisable, à une petite soirée-photo où je pourrais échanger avec ceux qui s’intéressent à discuter sur la photo ou d’autres thèmes que les images pourront évoquer.

Premier palier. « Images de la guerre froide » Ici j’ouvre mes archives au public avec des photos datant de la fin des années 60s, jusqu’à la fin de cette période. Immanquables, des photos sur l’Amérique Latine et El Salvador, évocatrices d’une époque particulièrement sensible pour l’arrière cour des Etats-Unis. Ce ne sont pas des photos- reportage, mais des assemblages de symboles où on détourne les sens, on trompe aves des images polysémiques, etc.

Deuxième palier« Équivoques » Ici j’entre dans le vif du caractère ambivalent de la réalité. Magritte titrait un tableau « Ceci n’est pas une pomme » pour nous rappeler que assez souvent on confond la réalité avec l’image de la réalité. Ce sont des photos d’objets ou de circonstances trompeuses que je trouve dans mes déplacements, ou que je compose pour les photographier.

Troisième palier. « Détournements ». Je m’approprie du langage de la publicité pour parodier sa prétention de s’approprier de notre imaginaire : en m’appropriant ses moyens je n’ai ni population cible, ni objectif de vente à atteindre, juste le plaisir de s’amuser.

Quatrième palier. « Légèretés » Dans un monde à l’envers le recours à l’humour devrait être le premier des droits de l’homme. Circonstances drôles rencontrées au pas du photographe pèlerin. Des fois c’est l’humour des autres qui s’affiche.

Dans l’ensemble j’espère que le spectateur trouvera le fil conducteur de mon travail depuis toujours : ne jamais me prendre au sérieux. »

Xavier Montero, vernissage expo le jeudi 11 septembre à La Charrue

Le jeudi 11 septembre, à partir de 20h00, Xavier MONTERO, artiste peintre nantais sera en vernissage à La Charrue. venez découvrir ses œuvres et échanger avec lui. Il sera en expo jusqu’au 14 Octobre.

artiste_1538d255e2a5e1139272b8f089dd9caaa52c28cf65Né en 1972 à Nantes, d’une mère Espagnole et d’un père Péruvien, il fait des Etudes d’Arts Plastiques à la faculté de Rennes, il passe une dizaine d’années à chercher, expérimenter diverses techniques et matériaux. Son envie de travailler sur l’origine et l’identité le guide vers un projet de voyage sur la terre de ses ancêtres. Un périple familial de 7 mois en 2006 en Amérique Latine (Pérou, Bolivie, Equateur, Argentine) va être l’élément moteur de son exploration actuelle.​

monteroLa nature reprend très vite ses droits !

Dans l’idée de vouloir assumer cette règle, son travail s’aiguise et prend lentement racine, se développe et pousse au gré des directions perçues. En réalisant un périple de 7 mois en Amérique du sud en quête de racines familiales, culturelles il  réalise tout d’abord un long travail photographique et ensuite un carnet de voyage évoquant sa personne en tant que témoin (observateur et observé). Une façon de se représenter soi même afin de se voir comme un pion et d’y retrouver un sens identitaire. Ce carnet de voyage a donc pris une tournure de journal intime. Afin de se libérer de cette idée, il entame une démarche liée aux règles du « Street Art. »

Son choix d’outils tout d’abord pour but d’être spontané et efficace. (bombe, pochoir). L’idée est de vouloir recouvrir un lieu habité par l’histoire et d’y laisser une emprunte personnelle et probablement éphémère. Il s’approche doucement de la nature. Si l’homme marque son empreinte dans l’histoire, la nature la recouvre physiquement. Nous sommes liés par une loi que nous subissons et que nous faisons subir à notre tour. Une des règles des « grapheurs » est celle d’autoriser à l’autre à le recouvrir. Le masquer ne l’aide qu’à mieux renaître, chercher à voir des lieux difficilement praticables (hauteurs d’immeubles, tel des végétaux cherchant l’oxygène). Suite à cette expérience, s’approcher de ce qui est organique est devenu indispensable. L’utilisation de pigments, de liant naturel et de supports naturels ( sacs de jutes, draps, lin) se sont avérés nécessaires. Le châssis à disparu afin de valoriser le support dans ses qualités physiques.

« J’ai élaboré un travail pictural sur le corps afin d’aborder la relation de l’homme en tant qu’être et en tant qu’objet. En confrontant ce travail à la nature et en le laissant être absorbé par elle, j’ai la volonté de vouloir à mon tour confronter mon travail pictural à la nature elle même. »​

Parcours et expositions :

2013
– Galerie de Arte (Nantes)
– février/ mars: Vision des créateurs. Nantes

2012
– Exposition permanente à la Galerie « Au quai Dock »
( Lisieux – 14)
– Exposition permanente à la Galerie Art Generation
– Exposition Nouvel accent, Nantes, Cosmopolis

2011
– Septembre : « Jardin des arts » (la Chapelle sur Erdre – 44)
– 1e au 15 Aout :Exposition collective au Croizic:’ Escal’art’
– 1 au 15 juillet : Exposition « Peintures comme une » (la Gacilly – 35)
– Juin : Exposition « une pierre trois coups » (au vieux bourg de Nozay – 44)
– 2 au 4 juin : Exposition à la Foire aux croûtes » (Brest – 29)
– mai juin : Exposition au Parc Floral – Paris 12ème
– 15 au 17 avril : « L’Art prend l’air » ( portes ouvertes d’ateliers d’artistes -Nantes)
– 9 avril : Exposition privée « Toc, toc, toc, l’art s’invite » (Guérande – 44)

2010
– Exposition permanente à la Galerie « Au quai Dock » ( Lisieux – 14)
– Février 2010 : Exposition « Peintres d’ici et d’ailleurs » (Le Croisic – 44)
– 13 et 14 Mars inauguration de notre atelier, dit « Ateliers 28 » ( Roche Maurice, Nantes-44)
– 20 Juin : Exposition « une pierre trois coups » (au vieux bourg de Nozay-44)
– 12 Septembre : « Jardin des arts » (la Chapelle sur Erdre-44)
– 7 Novembre : Vide atelier au MIN (Nantes-44)
– 13 Novembre : Exposition privée « Toc toc toc, l’art s’invite » (Guérande-44)
– Novembre/ Décembre : Exposition à la Galerie « le rayon vert » (Nantes-44)

2009
– Février : Foyer jeunes travailleurs Nantes
– Mars 2009 : Exposition à la Galerie Art de Loire (St Florent le Vieil – 49)
– Avril 2009 : Exposition au Pannonica- (Nantes – 44)
– Mai 2009 : « L’Art prend l’air » ( portes ouvertes d’ateliers d’artistes-Nantes)
– Août 2009 : Exposition à la mairie de la Turballe (44)
– Octobre 2009 : Salon d’Art à St Aignan de grand lieu (44)
– Décembre 2009 : Exposition Galerie « Au quai Dock » (Lisieux – 14)
– Décembre 2009 : Marché de Léon – Square Daviais à Nantes (44).

2008
– 6 janvier au 29 Février : Exposition Galerie Art de Loire (St Florent le Vieil – 49)
– 29 et 30 Mars 2008 : « Festival d’Art des Créateurs de Pays de Loire » (invité)
– 07 et 08 Avril 2008 : « Vid’Atelier » à l’église du vieux bourg de Nozay (44)
– 11 au 13 Avril 2008 : « L’Art prend l’air » (journées portes ouvertes d’ateliers d’artistes)
– Mai : Expo au siége social du Groupe Brémond (Vigneux de Bretagne)
– 17Juin au 22 Août : Exposition Galerie Art de Loire (St Florent le Vieil – 49)
– Juillet et Août : Marché artisanal de Piriac
– 17 au 26 Juillet : « Expo en Liberté » à La Baule Escoublac (44)
– 8 au 18 Août : « Mesqu ‘ Art » à Mesquer(44)
– 1er au 30 septembre : « site de la Cantrie » (St Fiacre sur Maine-44)
– 19,20 et 21 Septembre : « Expo Espace Jean Clareboudt » (La Chapelle Basse Mer – 44)

​2007
– Création du collectif : « l’arête inutile ».
– Avril : « Vid’ Atelier » Eglise du vieux Bourg de Nozay.
– Juin : Montmartre à Clisson (prix du stand)
– Juillet : Clisson « Galerie du minage »
– Novembre : expo à « la Guinguette » restaurant (Trentemoult- Rezé- 44)
– Décembre : Site de la Cantrie (St Fiacre sur Maine-44)

1993 à 1996 : Faculté d’Arts plastiques Rennes

Interview Annie Lam le vendredi 12 septembre à La Charrue

A la Charrue, Makina Voice en représentation avec Arthur Narcy et Annie Lam, le vendredi 12 Septembre à partir de 21h.

makinaAnnie Lam et le lieu où elle réside, Gravotel à Moisdon, prennent une place interlope dans le paysage castelbriantais. Pourtant, depuis 20 ans, Annie Lam est une artiste reconnue qui ne cesse d’inventer et réinventer des formes d’expressions artistiques qui ne peuvent laisser le spectateur sans émotion. La Charrue vous propose donc de venir la découvrir dans une performance musicale nouvelle. elle a bien voulu répondre à nos questions pour vous donner un petit avant-goût de son art

exces-annie-lam-flv_1sptq_q0bnj« La Charrue : _ Tu passeras avec Arthur Narcy à La Charrue le vendredi 12 Septembre, peux tu nous présenter un peu ce que vous ferez ?

Annie Lam : _ Pour le 12 septembre, nous présenterons une variation d’un double solo et duo, que nous avons intitulé « Makina Voice » pour 2 raisons. La première est qu’Arthur, jouera de la drums associée à l’électro, et la seconde, serait d’entendre Makina Voice comme celle qui tend insidieusement à nous empaumer, et nous réduire au statut d’objet. Pour ma part, je tente une danse révolutionnaire, évolutive, et transcendantale, en partant d’un état de soumission, vers une délivrance conjecturale. Pour « la Charrue », notre duo sera réduit en place et installation, laissant une plus grande part à la musique.

La Charrue :Ca fait combien de temps que tu te produis comme ça ?

Annie Lam : _ « Makina Voice » se produit pour la seconde fois, la première a eu lieu au festival « Millefeuille » à Nantes en mai 2014. Comme toutes les performances que je présente, celle-ci est une version adaptée au lieu, au public, aux conjonctures actuelles. Je suis plasticienne avant tout, diplômée des beaux Arts de Rennes en 1995, et travaille avec tous les supports qui me sont accessibles: danse, installation, vidéo, dessin, peinture…etc….Je me considère comme artiste émergent, surfant en contre culture depuis 20 ans. Mon intérêt artistique est de mettre en relief les travers de l’intelligence humaine, perversions oblige, pour en extraire des valeurs obsolètes et en anoblir d’autres telles que la faculté de transcendance, ou de résilience; et atteindre un unique désir, celui de la liberté. Pour se faire, je n’hésite pas à partir du laid, de l’obscur, de l’invisible, transmutant les valeurs au gré des moeurs libertaires, avec l’aide des arts… et des amis.

extrait de "Makina Voice" à la mutuelle à Nantes

Extrait de « Makina Voice » 2014, festival « Millefeuilles » à Nantes

La Charrue : _ Ca fait combien de temps que tu vis dans le coin ?

Annie Lam : _ Je vis à Moisdon la Rivière depuis 2005, à « Gravotel » plus précisément, auparavant tenu par les frères Paulico, et devenu depuis lors un mythe régional ! Ceux-ci ont ouvert un premier bar-concerts associatif que j’ai fait évolué avec eux durant 7 ans. Cet endroit a toujours eu une vocation libertaire voire libertine. Aujourd’hui, c’est une structure de résidence, d’expérimentations et de diffusions artistiques de tous bords mais de qualité.

La Charrue : _ Vous travaillez souvent avec d’autres artistes du coin , qui ?

Annie Lam : _ Gravotel diffuse des artistes hétéroclites, du coin ou d’ailleurs, des amis, des connaissances, pour des soirées festives au gré des événements, des imprévus, des disponibilités, des envies. ce sont des soirées privées dans le sens associatif, où tout le monde peut y participer après une petite présentation en amont. la prochaine sera peut être la fête de l’équinoxe d’automne.

La Charrue : _ Merci d’avoir répondu à ces quelques questions qui aurons permis, nous l’espérons, d’expliquer un peu ton travail et donner envie aux gens de venir vous voir.

Annie Lam : _ Merci, et au 12 septembre à La Charrue »